Jobi.ma | Emploi & Recrutement au Maroc

Éducation nationale : Mauvaise gestion des RH ?

La Cour des comptes a publié mercredi un document d’une centaine de pages, détaillant son enquête, à la fois sur le plan du financement, de la programmation, de la mise en œuvre et du suivi. Des défaillances à tous les niveaux ont ainsi été relevées, au niveau du recrutement des enseignants ou encore de la création d'établissements. Une enquête qui n'a pas manqué de secouer l'éducation nationale.


 

«Le recoupement des données a révélé des écarts inexpliqués», souligne le rapport de la Cour des comptes. Des subventions prévues pour les Aref, mais non versées en totalité, ou encore des subventions reçues et non inscrites dans les budgets, retards dans la notification de crédits aux Aref… La liste des dysfonctionnements est longue, souligne l'économiste dans son article.

 

Seuls 25% des établissements programmés pour construction ont été réalisés et en 2016-2017, le tiers des communes rurales ne disposait toujours pas de collèges. Au niveau des écoles communautaires, le taux de réalisation n’a été que de 18% en plus des promesses non tenues liées au préscolaire.

 

Ainsi il est à noter que du budget alloué de 43 milliards de DHS, seuls 58 % ont été utilisés soit un total de 25 milliards de DHS. Il est également important de soulever que la formation des enseignants est extrêmement faible, et résultat, les étudiants se retrouvent avec des absences considérables de professeurs et enseignants, de la mauvaise gestion interne, et des lacunes lors de leurs quête d'emploi.

 

Une formule de cause à effet qui sombre l'éducation nationale dans un flou quasi-total. Affaire à suivre...

Auteur

Salma
Salma - Jobi.ma

Je suis la Chargée de Communication de Jobi.ma. Avide de nouvelles et passionnée par la rédaction, je vous fait découvrir à travers mes articles, toutes les tendances RH du moment.