Jobi.ma | Emploi & Recrutement au Maroc

Un boycott qui n’a pas manqué de faire parler de lui ces dernières semaines, cette fois-ci les salariés de l’entreprise à présent filiale du groupe français Danone, ont manifesté leur mécontentement dans la nuit du mardi au mercredi  6 juin devant le Parlement à Rabat.


 

Il est à noter que le ministre de l'Agriculture Aziz Akhannouch est intervenu le 5 juin au parlement, en Commission des secteurs productifs pour présenter les chiffres de son département sur le « boycott populaire » ciblant, entre autres produits de consommation courante, le lait de Central Danone.

 

Il  a ainsi évoqué la perte d’emplois directs et indirects pour les salariés de l’entreprise ainsi que la fermeture de quelques uns de ses sites industriels.

 

« Le message est passé, il est temps de mettre un terme au boycott », manifeste Alaeddine, 39 ans, employé de l’usine Danone d’El Jadida.
Ce boycott, inédit encore dans le pays a ainsi causé une réduction de 30% de l’approvisionnement de l’entreprise en lait auprès de ses fournisseurs locaux, soit 120.000 éleveurs au total, motivant sa décision par une baisse de ses ventes.

 

Le ministre des Affaires générales Lahcen Daoudi, quant à lui, a pris part de cette manifestation en reprenant en cœur les slogans des manifestants,  lui valant les réprobations du chef de gouvernement, de ses camarades du PJD, et de l’opinion, avant de prendre part à cette réunion de la Commission des secteurs productifs.

 

Affaire à suivre…

 

Salma
Salma - Jobi.ma

Je suis la Community Manager de Jobi.ma. Je suis très épanouie dans mon travail avec une équipe diversifiée pour ainsi répondre à un besoin commun d’aide au recrutement au Maroc.