Jobi.ma | Emploi & Recrutement au Maroc

Hausse des salaires : qui va réellement en profiter ?

Une augmentation de 400 dirhams peut être un bon début, mais en faveur de qui exactement ?


 

En avril 2018, le chef de gouvernement Saâdeddine El Othmani a proposé une augmentation des salaires de 400 dirhams sur les 3 années à venir à savoir 200 dirhams en 2019, 100 dirhams en 2020 et 100 dirhams en 2021. Toutefois, cette augmentation ne concerne que le secteur public (pour le moment).

Mise à part cette augmentation, qui semble ne pas satisfaire les centrales syndicales, et dans le cadre de l’amélioration  des revenus  le gouvernement a décidé de jouer sur l’impôt sur le revenu et ce en déduisant 300 dirhams sur le salaire de l’employé pour chaque enfant en âge de scolarisation. Et enfin, les primes d’accouchement vont passer de 150 à 1000 dirhams.

Néanmoins, une enquête menée par Willis Towers Watson la semaine dernière a pu révéler quelques nouveautés. En effet, certes le Maroc connaîtra la plus grande hausse des salaires dans la région MENA après le Koweït, mais ce sont principalement les cadres « high-po » et les top managers qui en profiteront.
Ces résultats s’expliquent en premier lieu par la dynamique économique que vit le Maroc, et de la volonté des entreprises d’investir en ses collaborateurs. Ajoutant à ceci que le fait de la rareté des compétences tire les salaires vers le haut. 

 

Auteur

Nidal
Nidal - Jobi.ma

Étudiante à l'ENCG-C et actuellement en stage chez Jobi.ma, j'ai découvert en moi cette passion de rédaction que j'ai décidé de partager avec vous chaque semaine.