Jobi.ma | Emploi & Recrutement au Maroc
Le 09 Jan 2018 Par : Abdelhamid

Il s’agit d’une entreprise de chemiserie, avec 4 chaines identiques. 3 chaines produisent 45piéces / heure et la 4éme en produit 55/H. Pourquoi cette différence de 10piéces/H. Réponse du directeur de production : « le chef 55 est un génie ! ».


 

Le patron corrige un peu sévèrement son directeur de production : « ce n’est pas le chef 55 qui est un génie, ce sont les 3 autres chefs qui sont des bras cassés ». Fin de la discussion.  

 

Nous autres consultants, nous avons appris à ne pas prendre trop au sérieux les « discussions des bureaux » et préférons poser ce type de questions à M.TERRAIN. Il est toujours plus objectif et plus convaincant.

 

Allons donc sur le terrain pour comprendre pourquoi la chaine du chef 55 produit 55/H et les 3 autres en produisent seulement 45 , bien qu’ils aient le même effectif ?

 

La question est d’abord posée en aparté à chacun des 3 chefs de chaîne qui ne sortent que 45piéces/H. On obtient 2 réponses :

 

1. Le chef 55 a de meilleures opératrices que les notres.
2. Les 3 chefs laissent entendre que leur production est proportionnelle à leur salaire (le chef 55 touche 500dh de plus qu’eux)
La même question est posée au chef 55 qui  explique en faisant entendre ses opératrices que c’est grâce à elles que sa chaine produit plus que les autres. Il se dirige ensuite vers le mécanicien chargé de sa chaîne et dit aimablement : Abderrazak contribue lui aussi à notre succès, car, dit-il, il ne laisse jamais une panne dépasser les 5 minutes.

 

En discutant à part avec le mécanicien, ce dernier, encore sous l’effet du compliment sincère de son collègue, nous apprends encore quelques secrets du chef 55 :

 

  • Le chef 55 est le seul parmi tous nos chefs qui a l’habitude de monter une pièce avant le lancement de chaque nouveau modèle. Il est aussi le seul qui discute avec les mécaniciens sur ses besoins en machines et en guides à l'avance et non au dernier moment.
  • Le chef 55 a appris de nous autres mécaniciens toutes les réparations basiques. Ainsi quand on est débordé il peut réparer lui-même une panne basique, il le fait et c’est bien pour la production et pour le moral de ses opératrices et du notre.

Nous comprenons déjà mieux que le génie de notre chef 55 ne relève pas de la magie, mais il fallait aussi avoir l’avis de quelques-unes de ses opératrices :

 

La première opératrice révèle 2 nouveaux secrets :

  • Nous respectons notre chef car il nous a toujours respectées. Même quand il est obligé de sanctionner il le fait dans le cadre du respect.
  • Notre chef explique bien au moment du lancement de tout nouveau modèle, chacune de nous apprend de lui et l’astuce opératoire et les points qualités qu’il faut respecter

La 2éme opératrice nous apprend encore 2 petites choses sur le génial chef :

  • Quand on l’appelle pour un problème, il réagit vite. Et même quand il est occupé il te fait un geste poli pour que tu patientes.
  • Quand il vient pour un problème il ne se contente pas de le résoudre mis il nous explique ce qu’il fait et pourquoi il le fait. (C’est ce qu’on appelle former sur le tas).

 

Voilà donc, on a tout appris sur les secrets du génie du chef 55.Je voulais finir en vérifiant si effectivement il avait les meilleures filles. Le responsable RH, homme bien organisé, me montre sur son PC le tableau de compétence des 4 chaînes où on peut facilement voir que les opératrices ont été réparties équitablement entre les 4 chaînes, ce qu’on peut  vérifier en observant les allures des filles sur les 4 chaînes.

 

Pour ce qui est du salaire, il est vrai que le chef 55 avait une petite prime de 500 dh de plus que ses 3 collègues.

 

Quittant l’atelier, je commence à faire un peu d’arithmétique :

 

Le chiffre d’affaire annuel approximatif réalisé par le chef 55 :

 

(55 chemises/H) X (44H/semaine) X (40 semaines/an) X (30dh) = 2.904.000dh

 

Le chiffre annuel approximatif réalisé par chacun des 3 autres chefs :

 

(45 chemises/H) X (44H/semaine) X (40 semaines/an)X (30dh) =2.376.000dh

 

Soit une différence de chiffre d’affaire de 528.500 DHS !

 

Le chef 55 mérite donc bien un peu plus que son supplément de 500dh.

 

En résumé : un bon chef de chaîne n’est pas un magicien, il a seulement quelques simples habitudes que les autres n’ont pas :

 

  • Il a l’habitude de préparer
  • Il se comporte bien avec ses opératrices et ses collègues
  • Il explique bien les postes et les critères qualité
  • Il répond vite à ses opératrices
  • Il connait la mécanique basique
  • Il forme ses opératrices sur le tas


Ce sont les ingrédients de sa réussite. Et ces ingrédients peuvent être « copiés » et « collés » aux autres chefs, comme dirait l’informaticien.

 

Alors mes amis managers : Formez vos chefs…vous connaissez déjà sur quoi !  BON COURAGE.

Abdelhamid
Abdelhamid - Consultant et enseignant en management industriel

Titulaire d’un Master en ingénierie de l’école supérieure des industries textiles de Mulhouse et d’une licence en physique nucléaire. Je m’intéresse aux problèmes liés au management des entreprises industrielles et au développement des compétences.