Jobi.ma | Emploi & Recrutement au Maroc

Parité salariale : existe-t-il réellement un compromis ?

Quand on parle d’égalité hommes-femmes, beaucoup pensent aux polémiques ayant surgit en 2017 dans le monde entier. Que cela soit, à propos des droits humains, des métiers et même des salaires, cela reste parfois un sujet tabou au Maroc.


 

Malheureusement, l’année passée n’a pas été des plus favorites en matière d’égalité salariale. En effet, 2017 marque un coup d’arrêt en termes d'amélioration de l'égalité entre les sexes.

 

Ainsi le royaume arrive à la 136e place du classement sur 144 pays étudiés. Faible performance, et qui n'a pas réellement évolué depuis 2006.
 Son score a cependant très légèrement augmenté, passant de 0,583 il y a dix ans à 0,598 aujourd'hui (la note 1 représentant la parité totale). Le fossé des inégalités entre les sexes est donc comblé à un peu moins de 60%.

 

Selon ces mêmes études, Les femmes urbaines, notamment, celles diplômées de niveau supérieur, sont plus concernées par le chômage, avec un taux moyen de 22,8% entre 1999 et 2014 contre 14,9% pour les hommes, soit un écart de près de 8 points.

 

En milieu rural, les femmes souffrent plutôt d’une discrimination en termes d’accès à un travail rémunéré, notant que 73,6% des femmes rurales actives occupées en 2013 ont le statut d’aide familial et apprenti sans rémunération.

 

Autre remarque des plus poignantes : les taux de déperdition et d’analphabétisme qui demeurent élevés surtout chez les filles rurales.  

 

Il est donc à décréter, que les femmes au Maroc sont rémunérées 17% de moins que les hommes, et ce malgré le fait que les niveaux académiques et expériences professionnelles sont égaux.

 

Auteur

Salma
Salma - Jobi.ma

Je suis la Chargée de Communication de Jobi.ma. Avide de nouvelles et passionnée par la rédaction, je vous fait découvrir à travers mes articles, toutes les tendances RH du moment.